Actualités et Témoignages

Publié le 12 Juin 2019

Hélène, Administratrice de l’association et Tatie d’Elias

2080 marcheurs pour Elias

28ème randonnée de Pâques de l’école Saint-Martin – La Savignoise

Pour sa 28 ème édition, ce 22 avril 2019, la randonnée pédestre du lundi de Pâques, organisée par les parents d’élèves de l’école Saint-Martin, a rempli toutes ses promesses. Les marcheurs étaient nombreux puisque 2080 randonneurs sont venus de tout le département, et parfois de plus loin, pour arpenter les chemins et les sentiers de Savigny mais aussi des villages alentours. Tous présents pour… Elias !

A 08h00, le soleil de la campagne Savignoise était timide. Cela n’a pas empêché les premiers marcheurs d’entamer les 5 parcours proposés, de 5, 11, 16, 21 ou 28 km. Les courageux ont finalement fait fuir les nuages, certainement impressionnés par leur détermination !

La chaleur a pris place peu à peu au côté des sportifs. A 10h00, le ciel bleu est venu soutenir Elias, parti à son tour sur les sentiers en joëlette, avec sa belle casquette et ses lunettes de soleil, tiré par son papa. Ils étaient escortés d’une équipe d’une trentaine de petites têtes blondes accompagnée de leurs parents venant de Brullioles et de Savigny pour la plupart.

Au départ de la course, les enfants étaient plutôt réservés mais tout a changé dès que la musique s’est fait entendre. Tout le monde chantait en poussant la joëlette ! Ainsi, pendant une bonne heure, Elias était bien entouré. Quelques enfants ont même pu monter à ses côtés.

Tous les circuits étaient agrémentés de pauses dans des relais très accueillants. Ce n’est pas Elias qui vous dira le contraire puisque, sa musique préférée l’y attendait, ainsi qu’un choix impressionnant de boissons et produits issus de la production locale.

Après avoir repris des forces, les marcheurs ont poursuivis leur chemin. Il faut dire que les jolis panoramas de Savigny étaient motivants et les parcours très bien balisés. De plus, à l’arrivée, dans la cour de l’école, un guitariste de la famille d’Elias poussait la chansonnette pour les féliciter de leur bel effort !

Mais il ne s’agissait pas que d’une randonnée pour prendre l’air et pour faire du sport, c’était aussi un beau geste de solidarité car cette marche était organisée pour aider notre association Le Sourire d’Elias. Ainsi, grâce aux randonneurs, 2 000 € ont pu être collectés.

Un grand merci à tous les participants et bénévoles pour cette belle journée et pour toute cette empathie autour d’Elias. Merci également à tous ceux qui ont contribué à la cagnotte d’Elias. Tout cet élan de générosité permettra de subventionner une partie de l’extension de plain-pied de la maison pour faciliter les soins et les transferts d’Elias.


Publié le 12 Juin 2019

Damien, Président de l’association et papa d’Elias

Retour sur la rencontre du papa d’Elias avec les enfants de l’école Saint-Martin

Le 5 avril 2019, deux semaines avant la Savignoise, j’ai été invité par la Directrice de l’école Saint-Martin à présenter notre association aux élèves de l’école primaire. Les enfants avaient étudié notre blog et préparé une liste de questions pour mon intervention. J’ai été particulièrement touché par la maturité de ces enfants face au handicap…

Tous en rond, la soixantaine d’enfants m’a écouté présenter l’association et un par un ils m’ont posé leurs questions. Je tenais à en partager quelques-unes avec vous qui m’ont particulièrement émues :

– « Est-ce que tu dois te rendre souvent à l’hôpital ? »

– « Est-ce qu’on peut « guérir » ton handicap ? »

– « Comment Elias as-tu réagi face au handicap ? Et tes parents ? »

– « Est-ce que tu as mal parfois ? »

Avant de partir, les enfants m’ont fait une belle surprise en me chantant une chanson merveilleuse intitulée « Des racines et des ailes », sortie de leur programme pédagogique. Je dois avouer que j’ai dû retenir mes larmes. Je suis enfin reparti avec un livret de dessins que les enfants avaient fait pour Elias.

Merci à l’école Saint-Martin et aux enfants pour ces moments magiques…

 


 

Le Papa d’Elias, Président de l’association

Publié le 29/03/2019

Randonné pédestre La Savignoise Lundi 22 avril 2019 Savigny 69

Bonjour à tous,

Voici quelques informations à propos de la marche du Lundi de Pâques, la Savignoise, qui aura donc lieu le lundi 22 Avril , de 8h00 à 17h00 à Savigny 69210.


Le départ et les inscriptions ont lieu dans la cour de l’école St-Martin , 1 rue du Gappa à Savigny

5 circuits :

– 5 km, un relais : 3.5 € adulte / 3 € enfant ( – de 12 ans )
– 11 km , 2 relais : 4.5 € adulte / 3.5 € enfant ( – de 12 ans )
– 16 km , 3 relais : 5.5 € adulte / 4.5 € enfant ( – de 12 ans )
– 21 km , 4 relais : 6 € adulte / 5 € enfant ( – de 12 ans )
– 26 km , 5 relais : 6.5 € adulte / 5.5 € enfant

A chaque relais, vous trouverez un copieux ravitaillement composé de pain, charcuterie, fromage, pattes de fruits, chocolat , eau, sirops, café et thé.

A l’arrivée, pommes et une buvette.

Nous comptons sur vous !

Pour indiquer votre participation à la randonnée, cliquez ici.


 

Le Tonton d’Élias

Publié le 28/02/2019

Élias ou plutôt « Minus » comme nous l’appelons avec Ophélie est un petit garçon plein d’amour qui remplit de bonheur toute notre famille.

Un simple sourire, un simple rire, un simple regard nous fait craquer.

Il fait preuve depuis plus de 3 ans d’un immense courage pour affronter toutes ces épreuves et fait la fierté de son Tonton et sa Tata. La lutte contre cette foutue paralysie cérébrale est encore longue pour Minus mais nous serons toujours présents pour lui, pour ses parents pour améliorer au maximum leurs conforts de vie.

On t’aime Minus !

« Rien qu’en vivant tu donnes ce que tu génères est précieux rien qu’en étant là tu donnes », Jérémy Frérot – Tu Donnes

Benjamin, le tonton d’Elias

 

 


Le Papa d’Elias, Président de l’association

Publié le 12/02/2019

Bonjour à tous,

Voici quelques nouvelles de l’hiver d’Élias!

Nous avons pu, notamment grâce aux différents dons reçus par l’association, faire l’acquisition d’une remorque multisport pour transporter Élias dans différentes situations (vélo, randonnée, ski, raquette, jogging, trek).

Nous l’avons testé et avons fait nos premières sorties. Nous vous laissons découvrir quelques photos : une petite promenade près de chez nous dans les Monts du Lyonnais, une randonnée raquettes près d’Allevard et l’ascension du sommet du Hohneck dans les Vosges.

Merci encore pour toutes vos attentions et vos dons. Grâce à cette remorque multisport, Elias pourra découvrir de nouveaux paysages avec ses parents !!!

Damien, le Papa d’Elias

Ascension du sommet du Hohneck dans les Vosges
Ascension du sommet du Hohneck dans les Vosges
Randonnée raquettes près d'Allevard
Randonnée raquettes près d’Allevard
Promenade près de chez nous dans les Monts du Lyonnais
Promenade près de chez nous dans les Monts du Lyonnais

Caroline du blog « Moi, parent bienveillant »

Le 28/01/2019

Bonjour cher parent bienveillant!

Ces jours-ci, j’ai rencontré 2 enfants différents. L’un a reçu un diagnostic de TDAH. L’autre est atteint de paralysie cérébrale suite à une naissance difficile.

C’est dans ces cas-là que je mesure la chance d’avoir des enfants « normaux ».

Qui hurlent, sautent sur le canapé, ne respectent pas les consignes, se lèvent hyper tôt TOUS les jours et sont invités tous les week-ends à des anniversaires.

Qui mangent comme des petits cochons, qui ne débarrassent pas spontanément la table, qui utilisent leurs brosses à dents comme sabres laser (ce qui explique les traces de dentifrice qui mouchettent les murs de la salle de bain), qui râlent pour se laver « parce qu’ils ont déjà pris une douche hier », qui négocient TOUT comme des marchands d’un souk tunisien.

Oui, avoir un enfant, même « normal », c’est épuisant. Éreintant. Parfois on voudrait pouvoir souffler, refiler la responsabilité à d’autres. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à le faire, chaque fois qu’on peut (garderie, baby-sitter, grands-parents…), pour se ressourcer.

Mais en observant ces deux enfants différents, j’ai touché du doigt comme en vrai, c’est facile d’avoir des enfants « normaux ».

Ils respectent la consigne, la plupart du temps. Ils n’ont pas besoin de nous en permanence, et quand ils grandissent les parents regagnent en autonomie.Les rendez-vous chez le pédiatre sont finalement très épisodiques (nous c’est une fois par an), et même s’ils sont un peu casse-cou et qu’on connaît le chemin des urgences, on n’y a pas pris un abonnement.

Après 18 mois – 2 ans on n’a plus besoin de remplir le coffre d’équipement pour partir en week-end. Même s’ils réclament les bras quand ils sont fatigués, ils peuvent marcher. Ils suivent l’école sans avoir besoin d’une aide de vie scolaire, ils mangent seuls, et un jour ils ne crient plus « j’ai finiiiiii » du fin fond des toilettes.

Et surtout, on n’a pas (trop) d’inquiétude pour leur avenir. Oui, ils pourront subvenir à leur besoin, ils trouveront du boulot, un.e chéri.e, auront des enfants (sauf s’ils choisissent autrement). Et quand on mourra, ils seront tristes mais capables de s’assumer seuls.

Alors je voulais par cette p’tite histoire rendre hommage à ces parents qui tiennent bon malgré une charge impossible, par amour pour leur petit qui n’a pas fait exprès d’être différent…

Belle journée!

Caroline 🙂

https://moiparentbienveillant.com

PS: il s’appelle Elias, il a un sourire à faire fondre le schtroumpf grognon, et ses parents (des amis à moi) ont besoin de soutien… si le cœur vous en dit… http://lesouriredelias.ovh